Heat : 600m2 de plaisirs culinaires

Au coeur de l’incubateur lyonnais H7, chaudement ouvert au mois de juillet, on retrouve le food court HEAT, nouveau temple de la food. L’ancienne chaudronnerie a laissé place à 6 containers de food et un bar pour le plaisir de nos papilles.

© crédits photo Juliette Valero

Ouvert 250 jours et nuits dans l’année, cet espace de partage offre chaque mois la possibilité de tester différentes cuisines, souvent venues du monde entier. HEAT propose donc un large choix de cuisine italienne, asiatique, libanaise sucrée et même salée à déguster sur place ou à emporter. Chaises longues, tables de pique-nique ou troncs d’arbre, tout a été pensé de sorte à déguster un moment aussi riche en saveurs qu’en rencontres. On précisera que tout est relativement accessible pour les portes-monnaie de chacun, avec un panier moyen de 12€ et des assiettes allant de 6€ à 10€.

© crédits photo Juliette Valero
© crédits photo Juliette Valero
© crédits photo Juliette Valero

Un lieu de partage et d’échanges

A l’origine de cet espace convivial, on retrouve une communauté de 150 restaurateurs dont le but est de faire découvrir et partager leur amour pour la cuisine au plus grand nombre. Mais en plus d’être un food court, HEAT se veut aussi espace dédié aux événements.

© crédits photo Juliette Valero

Cet été, on retrouve, du jeudi au dimanche, un grand nombre d’animations. Open Air, brunchs, concours de BMX, HEAT ne rougit devant rien et on adore déjà la programmation des mois à venir. Mais on aime d’autant plus l’aspect fédérateur de ce nouveau lieu. Car en mettant à disposition leur propre labo, HEAT c’est aussi une chance pour de nombreux restaurateurs de monter leur projet. Composé de 4 postes de travail, chacun équipé d’une cuisine professionnelle, ces espaces sont disponibles à la location même pour une demi-journée ! 

© crédits photo Juliette Valero

Vous n’y êtes pas encore allés ? N’hésitez plus, vous n’allez pas être déçus… En plus, vous pourrez retrouver un des projets que nous accompagnons en exclusivité, mais chut ! On ne vous en dit pas plus...

PARTAGER

Laisser un commentaire