En cuisine avec Nonna !

La cuisine italienne, on l’aime, on l’adore, alors on s’est demandé : au lieu de se tourner pour la énième fois auprès d’un chef, pourquoi ne pas aller directement puiser dans les traditions locales. Pour cela , quoi de mieux qu’apprendre à faire des pâtes avec une grand-mère italienne ? Avec Mandomangi, on a donc organisé le tout premier cours de cuisine avec une grand-mère sur Lyon.

Venue spécialement des Pouilles, région du sud de l’Italie réputée pour sa cuisine traditionnelle et ses pâtes d’exception, Nonna Luigia est venue nous transmettre son savoir-faire. Au programme de la soirée : préparation, façonnage et dégustation de la pasta come un professionista.

Le rendez-vous était donné à 18h30 à l’atelier de la Food Factory. Après un morceau de focaccia et un rossini bien frais, tout le monde a enfilé son tablier et s’est installé à son poste. Nonna Luigia trônait aux fourneaux, assistée de Gloria, sa fille, qui nous a permis de mieux comprendre les explications données en italien.

La première étape était celle de la fabrication de l’appareil à pâte (pour faire plus simple, la pâte à pâtes). Etape donc cruciale puisqu’elle a permis à nos 10 participants de réaliser 4 types de pâtes différentes.

 

 

 

Les orecchiette sont une variété de pâtes qui ont la forme de petites oreilles. D’ailleurs, orecchio veut dire « oreille » en italien ! D’origine purement italienne, les orecchiette viennent plus précisément de la région des Pouilles au sud de l’Italie. La recette la plus célèbre est avec "le cime di rapa ».

 

 

Les sagne ‘ncannulate sont considérés comme le plat typique du déjeuner du dimanche dans les Pouilles. Ce sont des pâtes assaisonnées avec de la sauce et de la ricotta forte, appelé Scanta. Ncannulata signifie torsadée, et c'est précisément la façon dont cette pâte fraîche typique de cette région est préparée. Entièrement à base de farine de blé dur, il existe également des versions à base de farine d’orge.

 

 

Les Cavatelli Pugliesi sont des pâtes à la forme incurvée, rappelant les coquilles roulées sur les bords. La surface rugueuse de l'intérieur du Cavatello, qui contraste avec la surface lisse de l'intérieur, permet de contenir parfaitement la sauce et de mettre en valeur ainsi son goût.

 

 

Les Maccheroncini sont une sorte de pâtes faites maison avec le ferro (ou ferretto, un fil de fer d'environ 2 mm d'épaisseur, de forme carrée) à base de semoule de blé dur, d'eau et de sel, typique des Pouilles. Ces pâtes, aussi appelés Maccarruni dans le dialecte du Salento, ont une forme de petits cylindres aussi longs qu'un petit doigt.

Puis Nonna Luigia nous a appris à faire un des plats typiques des Pouilles : les pasticciotti. De forme ovale, ils sont fourrés à la crème pâtissière ou à la confiture puis dorés au four pour le plaisir de nos papilles. 

Voilà 21 heures et c’est dans une ambiance chaleureuse que nous passons à table pour déguster il nostro pasto. La soirée s’est terminée sur un air de Toto Cotugno, les estomacs bien remplis et un verre de chianti à la main. 

Et comme c’était chouette, on hésite encore sur l’origine de notre prochaine grand-mère… Mais c’est vrai que le houmous, c’est vraiment bon… 

PARTAGER
1 Commentaire
  • francesco
    Publié à 16:41h, 21 juin Répondre

    Super Nonna Luigia,bravissima Chef .complimenti.

Laisser un commentaire