Alimentation trop acide, le regard de la naturopathie

Allez on a lancé un défi  à Estel Barrellon, naturopathe et pharmacienne de profession: vous intéresser à la naturopathie et au pouvoir de l’alimentation sur votre santé !

Pas simple de vous vendre des fruits et légumes à l’époque où la confort food fait la loi. Même pas peur, elle se lance : quel est le gros problème de nos modes de vie modernes?

Le manque de temps ? L’individualisme ambiant ? Les codes et mots de passe d’internet? Oui mais pas que...

Globalement nous sommes tous trop acides! Acides, acides, beaucoup trop acides...

Elle s’explique : 
notre corps pour fonctionner a besoin d’un certain taux d’acidité appelé pH.
 Pour bien digérer, l’acidité est nécessaire, notamment dans l’estomac.

Par contre trop d’acidité et c’est la débâcle: tendinites à répétition, aphtes, brûlures d’estomac, fatigue digestive, manque d’énergie... Alors comment faire pour lutter contre cette acidité?
 D’abord gérer au mieux son stress qui acidifie les organismes. Ensuite bien respirer, nous sommes tous en apnée. La respiration permet d’éliminer certains acides. Bien boire de l’eau évidemment pour en éliminer d’autres via les urines.

Enfin équilibrer son alimentation, c’est le principal levier d’actions: Qu’est-ce qui acidifie?

Eh non, pas le citron ou la tomate qui ont un goût acide mais ne sont pas acidifiants une fois ingérés. Surpris, non? Ce sont les viandes, les fromages et produits laitiers (l’aliment le plus acidifiant est le parmesan) et les céréales raffinées.

Qu’est ce qui basifie?
 Tous les fruit, légumes et les herbes aromatiques pour simplifier
Alors on va pas tout chambouler et arrêter tout ce qui est bon je vous entends déjà râler.... On équilibre. On mange moins de viande, on se calme sur les sucres (pas que les gâteaux hein le pain, le riz blanc et les pâtes ça compte aussi! Eh oui désolée mais le régime sandwich à midi-pâtes le soir est acidifiant) et on ne mange pas de produits laitiers tous les jours.

Et on se lance le challenge : une portion de légumes par repas (n’oubliez pas les crudités, délaissées en hiver qui garde leurs vitamines et minéraux) et un fruit à 17h (les fruits se consomment en dehors des repas) c’est un bon début... On achète un bouquet de persil qu’on ajoute sur nos soupes, salades et plats. Ça va c’est faisable non ?

Pour les plus curieux, chaque aliment a son indice PRAL c’est à dire son taux d’acidité. On se jette sur internet, il y a plein de tableaux d’aliments et de leur indice. On choisit dans le même repas des aliments au PRAL positif pour contrebalancer ceux qui sont négatifs... Enfantin n’est ce pas ? On évite par exemple le combo gagnant acidité: pâtes blanches au parmesan avec une tranche de pain et un gâteau en dessert.

L’équilibre de pH, acides-bases, est un des grands équilibres naturopathiques. Il demande beaucoup d’énergie au corps pour le garder. Aidez-le avec les bons aliments, il vous remerciera avec une énergie retrouvée pour autre chose, comme chercher vos codes et mots de passe internet... 

Vous voulez en savoir plus ? Dites-nous ce qui vous intéresse. 

PARTAGER

Laisser un commentaire